Les tendances du marché de la rénovation énergétique en Mars 2021

Après une année 2020 hors normes, découvrez quelles sont les tendances à venir pour le secteur de la rénovation énergétique en mars 2021.

MARCH 24, 2021

12:00 AM

Par Margaux Papy

Retrouvez ici toutes les grandes tendances du marché de la rénovation énergétique pour le mois de Mars 2021.

Publication du Livre Blanc de l’Association Nationale de la Recherche Technologique (ANRT) : « Quelles flexibilités pour le réseau électrique ? »

En tant qu’acteur majeur de la transition énergétique, Leyton est fier d’avoir pu contribuer aux travaux de l’ANRT. Le livre blanc est disponible ici.

Au titre de cette étude, nous souhaitons également rappeler à nos clients du secteur industriel que Leyton propose des missions d’effacement. L’effacement « consiste, en cas de déséquilibre ponctuel entre l’offre et la demande d’électricité, à réduire de manière transitoire la consommation physique d’un site ou d’un groupe de sites donnés ». Concrètement, cela se traduit pour nos clients par une « incitation tarifaire à décaler leurs heures de consommations ».

Remise du rapport “Réhabilitation énergétique massive, simple et inclusive des logements privés” au Gouvernement

Après avoir écarté la proposition de la Convention citoyenne pour le climat d’une obligation de travaux de rénovation énergétique globale, le Gouvernement avait chargé le directeur général délégué de la Caisse des dépôts (Olivier Sichel) de réunir une « task force » autour de l’identification de leviers d’action pour massifier la rénovation énergétique des presque 5 millions de « passoires thermiques » (étiquettes F et G du diagnostic de performance énergétique). C’est ainsi que le 17 mars dernier le rapport « Sichel » a été remis au Gouvernement. 

Le rapport reprend dans l’idée les travaux déjà publiés par France stratégie en octobre 2020, qui propose un guichet unique de la rénovation avec des opérateurs « labellisés » qui accompagneraient les ménages du diagnostic à la réalisation des travaux, en passant par leur financement.

Ainsi, le rapport Sichel prévoit la création d’une plateforme nationale unique à destination des ménages. Elle permettrait la mise en relation du ménage avec un accompagnateur agréé par l’Etat ainsi que le suivi de l’évolution du dossier de rénovation.

Enfin, le rapport propose d’étendre le financement pour les ménages n’ayant pas accès au crédit bancaire, comme les retraités, au travers d’un « prêt avance mutation », soutenu par le secteur public, qui serait remboursé à la revente ou lors de la succession.

Ma Prime Rénov’ : l’ensemble des crédits pour 2021 devraient être épuisés avant la fin de l’année

Le dispositif MaPrimeRénov connaît une dynamique importante avec 55 000 dossiers traités par mois. A ce rythme l’ensemble des crédits pour 2021 (1,7Mds €) devraient être épuisés avant la fin de l’année. On ne sait pas à ce jour si le Gouvernement envisage dans cette hypothèse un élargissement des crédits.

Si l’on s’intéresse à l’attribution de MaPrimeRénov’ au niveau territorial ce sont les Hauts-de-France qui arrivent en tête avec presque 20 000 dossier acceptés en 2020, suivi de l’Ile-de-France (17 853 dossiers) et de la région Auvergne Rhône Alpes (15 367 dossiers).

Convention citoyenne pour le climat : le projet de loi Climat et Résilience, pas assez ambitieux ?

Le projet de loi Climat et Résilience issu des propositions de la Convention citoyenne pour le climat et adopté le 10 février dernier en Conseil des ministres a fait depuis l’objet de nombreux commentaires et critiques.

En effet, dans son avis publié le 23 février dernier, le Haut conseil pour le climat (HCC) appelle à renforcer les mesures retenues dans le projet de loi climat au regard de la Stratégie nationale bas carbone pour garantir l’atteinte des objectifs climatiques en France. Le HCC juge notamment nécessaire de définir une trajectoire d’ « obligation » de rénovation des bâtiments (logements et bâti tertiaire).

De leur côté, appelés à évaluer la prise en compte par le Gouvernement de leurs propositions, les 120 citoyens de la Convention citoyenne pour le climat présents lors de leur session finale du 28 février n’ont accordé la moyenne à aucun des 6 grands thèmes sur lesquels ils ont travaillé durant 18 mois. Le constat d’ensemble est le suivant : l’exercice démocratique a été apprécié mais la portée en est limitée.

Ainsi, le critiqué projet de loi climat et résilience devrait débuter sa lecture en séance publique à l’Assemblée nationale la dernière semaine de mars pour une promulgation de la loi à la fin de l’été, selon les estimations du Gouvernement.

LabelRGE : Des ressources disponibles pour faciliter la réception des travaux de rénovation entre clients et artisans

L’objectif est de facilitation des échanges entre clients et artisans lors de la réception des travaux de rénovation. C’est pour résoudre cette difficulté que l’Etat propose la mise à disposition de ressources en ligne, au format de fiches pédagogiques. Ces 28 fiches pédagogiques sont disponibles gratuitement sur le site de faire.gouv.fr

Ces fiches permettent au client particulier et à l’artisan de vérifier ensemble les points de contrôles à la suite d’un chantier de rénovation énergétique ayant bénéficié des aides publiques (isolation, remplacement de fenêtres, pompe à chaleur…).

Découvrez toute l’actualité du mois dans notre Newsletter ON-OFF :

Notre auteur

Margaux Papy

PhD, Chargée de recherche

Analyses complémentaires