Interview : la transition écologique des territoires - avec Philippe Laurent Secrétaire général de l’Association des maires de France (AMF)

Découvrez les enjeux de la transition écologique des territoires, les initiatives de la mairie de Sceaux et leur parcours du (PREP)...

APRIL 1, 2021

12:00 AM

Par Baptiste Barrère

Participez à notre webinar le 22 avril sur la transition écologique des collectivités avec le retour d’expérience des Mairies de Sceaux et Besançon : inscrivez vous dès maintenant pour recevoir le programme

Quel est le rôle et la responsabilité de l’Association des Maires de France concernant la transition écologique des territoires ?

Comme vous le savez, les villes sont avant tout des lieux de vie, d’échange, de partage et elles agissent au quotidien pour promouvoir de nouveaux comportements.

Il est évident que pour relever les différents défis des transitions, elles ont un rôle prédominant d’exemplarité, d’impulsion et de diffusion des bonnes pratiques.

Les maires, les collectivités territoriales, sont au centre de ces enjeux. Ils sont en première ligne : il faut assurer la salubrité publique, réglementer l’urbanisme, gérer les équipements publics, les logements, participer à l’organisation des déplacements – moins polluants – , agir sur le cadre et la qualité de vie (arbres, ressource en eau, bannissement des produits phytosanitaires…), promouvoir les économies d’énergie, etc. Rappelons que les communes sont les premiers propriétaires fonciers et de bâtiments de toute nature de France hors logement.

Il revient aux associations d’élus et à l’Association des maires de France en particulier d’accompagner les maires à exercer cette responsabilité immense et de plus en plus prégnante chez nos concitoyens.

Quelles sont les initiatives entreprises par la Mairie de Sceaux concernant la transition écologique ?

La ville de Sceaux s’est engagée depuis de nombreuses années dans la transition écologique, à travers de multiples initiatives. Si la ville elle-même doit être exemplaire, elle a aussi pour responsabilité majeure d’associer, d’entraîner et d’accompagner tous les habitants sur le chemin des transitions, notamment écologique et énergétiques. Cela a été notamment l’objet de la démarche « Parlons ensemble de l’environnement », conduite à Sceaux en 2019. En octobre dernier, le conseil municipal a voté la mise en place du comité consultatif des transitions pour accompagner les changements de comportement nécessaires et pour initier les transitions notamment énergétique, environnementale, numérique, économique et sociale permettant de bâtir la ville demain.

Les exemples concrets sont très nombreux :  lutter contre le gaspillage alimentaire dans la restauration collective, réduire les consommations d’énergie, développer des actions de sensibilisation, lutter contre l’imperméabilisation des sols, développer la pratique du vélo, renforce la place de la nature en ville, mis en place de réunions régulières avec les présidents des conseils syndicaux de copropriétés afin de les tenir informés des changements de réglementation, formations sur les moyens financiers à mettre en œuvre, démarches d’audits avec l’Arene, l’Ademe, permanences en mairie qui sont des « points infos énergies » (maintenant appelé les espaces FAIRE).

Ces permanences sont ouvertes à tous afin de pouvoir donner des conseils et accompagner les citoyens dans leur démarche. Depuis 2016, la ville a organisé des Forums de la rénovation énergétique, nous organisons aussi un salon professionnel où les artisans locaux sont invités à présenter leur expertise.

Depuis deux ans, la Ville a aussi ouvert un cycle de conférences sur « Les énergies ». Ces conférences ont rassemblé de nombreux citoyens qui, pour beaucoup, ont découvert une autre vision de l’énergie.

Qu’est-ce que le PREP ? (Parcours de Rénovation Energétique Performante)

Depuis 2019, nous travaillons sur la mise en place du Parcours de rénovation énergétique performante des maisons (PREP) en collaboration avec la commune de Montfermeil et avec l’aide de la Métropole du Grand Paris. En effet, les maisons ont souvent été les oubliées de la rénovation énergétique.

Les entreprises de rénovation et les banques ne se mobilisent pas pour la rénovation d’une maison ! Ce sujet est très complexe et les ménages n’osent pas s’inscrire dans cette démarche, abandonnent en cours de route, craignent – à juste titre – les escroqueries…

Quels conseils donneriez-vous aux Maires et administrés de France concernant la transition écologique ?

Les démarches de transitions nécessitent des changements au sein des organisations privées et publiques. C’est la fin des fonctionnements pyramidaux et en silo. C’est l’accentuation et l’urgence du développement de la coopération et la transversalité.

 Pour moi, il est essentiel qu’avant de lancer des démarches de recherches ou de mise en œuvre d’implantation de nouveaux réseaux ou sources d’énergies, la priorité est la réduction de la consommation.

Cette démarche à 2 atouts :

  • individuel :  réduction de la facture énergétique, avec une hausse du niveau de vie ainsi qu’une qualité de l’air et de bien-être.
  • collectif :  réduction majeure de l’émission de gaz à effet de serre grâce à des travaux de rénovation.

Bien que le sujet de la mobilité soit régulièrement mis en exergue, nous oublions souvent que le chauffage résidentiel génère plus de 25% des émissions de gaz à effet de serre, pouvant aller jusqu’à plus de 30% dans des communes denses.

Tous les acteurs institutionnels et privés sont concernés et ne peuvent plus faire l’économie de ces sujets. Les différents projets doivent réfléchir à diminuer leurs impacts sur l’environnement.

L’équilibre entre l’aménagement et la protection, la diversité et la mixité sociale, la gestion économe et équilibrée de l’espace sont désormais incontournables pour le développement durable d’une ville et d’un territoire à taille humaine. Enfin, des démarches comme celles d’Eco Territoires, Jecologise ou du PREP permettent d’éviter les arnaques aux offres à 1€ et le détournement des CEE (Certificats d’Economies d’Energies) et donner les moyens aux administrés et aux artisans locaux d’agir concrètement pour la diminution de la consommation énergétique et donc la transition écologique.

Interview avec Philipe LAURENT, Maire de Sceaux et Secrétaire général de l’Association des maires de France, le 23 janvier 2021.

Notre auteur

Baptiste Barrère

Responsable Marketing transition écologique

Analyses complémentaires