Décarbonation de l’industrie agro, comment agir ? 

  • Par Leyton
    • 14 Mar 2023
    • de lecture
  • Twitter
  • Linkedin
décarbonation de l’industrie agro

La décarbonation des industries, c’est-à-dire de réduction des émissions de CO2, est un enjeu de société majeur illustré par son importance dans le plan France 2030 avec 5,6 milliards d’euros dédiés à la décarbonation de l’industrie, dont 610 millions d’euros d’investissement consacrés à l’innovation et au déploiement des technologies pour une économie bas-carbone.

> Interview de Christophe Breuillet, Directeur Général de Vitagora

Quel regard porte notre partenaire VITAGORA (accélérateur d’innovation dans l’industrie agroalimentaire) sur les enjeux de stratégie bas-carbone de la filière agroalimentaire ?

Les industries agroalimentaires sont conscientes des enjeux de décarbonation et les consommateurs finaux y portent de plus en plus d’attention dans leurs choix alimentaires. En 2022, l’un des critères cités par les consommateurs dans leurs changements d’habitudes alimentaires est l’impact environnemental à 37% (étude Kantar Insights Food 360).

La stratégie bas-carbone des entreprises agroalimentaires est alignée aux objectifs de leur rentabilité et de leur responsabilité sociétale. C’est l’une des actions majeures qui va transformer et s’imposer aux industries agroalimentaires pour relever les défis liés à l’énergie, à la compétitivité, à la préservation de l’environnement et à la souveraineté alimentaire.

Vitagora se positionne sur ces sujets pour accompagner et apporter les solutions nécessaires aux acteurs de la filière agroalimentaire. Nous mobilisons les partenaires et les experts qui leur permettront d’être plus compétitifs, plus décarbonés et plus innovants.

Quelles solutions / quels leviers voyez-vous passer dans votre écosystème pour répondre à l’impérieux besoin de sobriété énergétique de la filière ?

La majorité des impacts environnementaux des industries agroalimentaires se situe à l’amont de la chaîne de valeur. Ensuite, au niveau de la transformation industrielle, les deux causes des émissions de CO2 sont les procédés eux-mêmes et la consommation d’énergie carbonée liée. Deux outils incontournables d’une stratégie bas-carbone sont le bilan carbone et l’ACV (analyse du cycle de vie). Ils permettent aux industries agroalimentaires de mesurer sur tous les niveaux l’impact environnemental des activités et des produits, et d’identifier ainsi les plans d’actions pour réduire leur empreinte environnementale.

Quels sont les leviers ? Dans l’industrie agroalimentaire, lécoconception est une méthode prenant en compte les aspects environnementaux du cycle de vie d’un produit pour en réduire au maximum les impacts négatifs : de la production des matières premières à son utilisation par le consommateur.

Concernant l’amélioration de la performance énergétique et environnementale, les entreprises membres de Vitagora mettent en place des solutions techniques moins énergivores (panneaux photovoltaïques, remplacement du matériel et équipements, éclairage basse consommation, isolation des bâtiments, optimisation des eaux et des énergies…).

Ces projets sont néanmoins conséquents et longs à mettre en place, car il faut rechercher des solutions économiques et industriellement viables. La stratégie de décarbonation doit se faire à l’échelle de l’entreprise incluant les responsables R&D, de la RSE et les équipes techniques concernées.

L’équipe de Vitagora sensibilise et accompagne les entreprises agroalimentaires sur les stratégies bas-carbone à travers plusieurs activités :

  • Clubs, ateliers, événements dédiés
  • Veille et ressources pour les adhérents
  • Accompagnement personnalisé pour la recherche de financements adéquats ou la mise en place de projet afin de réduire les impacts environnementaux de l’entreprise
  • Mise en relation qualifiée avec des experts, de l’ADEME par exemple, et des acteurs d’intérêt en fonction des problématiques de nos entreprises
  • etc.

Connaissances, partenaires, outils financiers… Quelles sont les solutions pour faire de l’innovation le moteur de la compétitivité de la filière agroalimentaire française ?

En tant que Pôle de Compétitivité labellisé depuis 2005, favoriser l’innovation de nos membres s’inscrit dans l’ADN de Vitagora. Nous accompagnons résolument les démarches d’open innovation : rechercher les meilleurs experts pour répondre aux problématiques et besoins d’innovation des entreprises, créer des ponts entre la recherche académique et les industriels, favoriser et structurer les collaborations entre les startups, les grandes entreprises et les institutions publiques…

Dans le cadre de France 2030, le gouvernement français dispose de différentes enveloppes de financement incitatives pour encourager et dérisquer les projets d’innovations du secteur agroalimentaire.

Voici quelques-uns des grands dispositifs d’innovation sur lesquels nous accompagnons nos membres :

  • AAP « Développer les protéines végétales et diversifier les sources de protéines » opéré par l’ANR (Letsproseed est un des projets lauréats, labelisé par Vitagora) ;
  • AAP « Innover pour réussir les transitions agroécologique et alimentaire » opéré par Bpifrance

Dans ce contexte, Vitagora a rejoint le consortium du Grand Défi Ferments du futur (consortium public-privé au sein duquel un partenaire sur deux est adhérent de Vitagora). Ce programme a bénéficié d’un soutien financier de plus de 40M€ sur 10 ans pour accélérer la recherche sur ce sujet hautement stratégique, qui répond aux enjeux de souveraineté alimentaire, de transition durable et de compétitivité de la filière agroalimentaire française. En tant que partenaire, Vitagora fait profiter à son réseau des opportunités de financement lié à ce programme.

Par ailleurs, les dispositifs financiers CIR/ CII et CiCo contribuent à développer et accélérer les dépenses d’innovation et de R&D des entreprises agroalimentaires ; dispositifs sur lesquels le cabinet Leyton apporte ses conseils et son expertise auprès de nos adhérents.

Pourquoi avoir accepté depuis ces quelques années un partenariat avec Leyton ?

Quelle est votre vision de notre évolution et de notre raison d’être «l’acteur incontournable du progrès durable des industries» ? (+ 260 de nos clients sont dans l’agri/agro…)

Acteur clé dans l’accompagnement d’entreprises, depuis plus de 25 ans, Leyton est un partenaire privilégié que Vitagora est ravi et reconnaissant de compter au sein de son écosystème !

Nous soulignons particulièrement l’écoute, le soutien et la proximité géographique avec les membres de notre réseau, qui est assurée grâce à la présence de référents dédiés par territoire.

De plus, les experts techniques de Leyton comprennent à la fois pleinement les enjeux de la filière et maitrisent l’ingénierie financière des différents outils de financement de l’innovation, en particulier le CIR, du dépôt, en passant par l’optimisation et le suivi des dossiers.

En raison du contexte économique actuel, la recherche d’optimisation des coûts est fondamentale dans les entreprises. C’est pour cela que Vitagora élargit le partenariat avec Leyton à l’optimisation des charges sociales et fiscales, au profit par exemple, de la performance économique de ses adhérents.

Maîtriser ses coûts opérationnels pour leur permettre d’investir, accélérer ses démarches d’innovation, process et produits, mieux adresser les attentes de ses marchés, (faire) financer les investissements nécessaires à leur transformation… De nouveaux gisements d’économies d’énergie et d’innovations durables existent via le digital, et leur mise sur le marché peut être accélérée grâce à l’expertise et aux conseils des experts Leyton.

Zoom sur l’organisation VITAGORA

Association professionnelle de Bourgogne-Franche-Comté et Île-de-France s’adressant à la filière agroalimentaire ainsi qu’aux offreurs de solutions transverses, Vitagora a pour mission de favoriser le développement, la performance industrielle et l’innovation de ses membres.
Labellisé depuis 2005 pôle de compétitivité agroalimentaire des régions Bourgogne-Franche-Comté et d’Île-de-France, Vitagora déploie aujourd’hui un panel de services et d’outils autour de deux champs d’action : l’animation d’un écosystème international permettant à ses membres d’innover de manière agile pour une alimentation savoureuse, saine et durable, et l’accompagnement des entreprises de l’agroalimentaire dans la résolution de leurs problématiques du quotidien.
Vitagora réunit plus de 660 membres : start-ups, PME, grandes entreprises, laboratoires de recherche privés et publics. En rassemblant et activant les talents au sein de son écosystème, Vitagora propulse ses membres vers le haut, tout en contribuant au rayonnement et à la compétitivité de son territoire.

Auteur

Leyton

Découvrez nos derniers insights

Voir plus arrow_forward
Newsletter ON/OFF Avril 2O24
Economies d’Energie : actualités réglementaires et tenda...

CEE : publication du 60e arrêté modifiant contrôles et fiches d’opérations standardisées Ce texte...

CIR CII, les voies de recours
Contrôle fiscal CIR et CII : quels recours ?

Lorsque votre entreprise est confrontée à un désaccord avec l'administration fiscale concernant u...

Nouvelle convention collective métallurgie 2024, ce qui change pour les dispositifs de formation en métallurgie
Nouvelle convention collective métallurgie 2024, ce qui change...

La métallurgie accorde une réelle importance à proposer des formations et susciter des vocations ...

REDD (Réduction des Émissions issues de la Déforestation et de la Dégradation des forêts dans les pays en développement)
Restaurer la confiance dans les marchés du carbone : la méthod...

En 2011, la première méthodologie REDD (Réduction des Émissions issues de la Déforestation et de ...