Urbanisation et émergence des villes intelligentes

  • Par Rebecca Galicha
    • 31 Janv. 2023
    • read
  • Twitter
  • Linkedin
Urbanization & Smart cities

Villes intelligentesL’urbanisation est en hausse dans tout le Canada. En 2021, 81,65% de la population canadienne totale résidera dans des zones urbaines. L’augmentation des possibilités d’emploi entraîne la migration vers les villes, ce qui augmente la densité de la population dans ces zones. Cette augmentation s’accompagne d’une forte demande de logements et de services et d’une plus grande consommation d’énergie. En adoptant les technologies de l’information et des communications (TIC), les zones urbaines densément peuplées pourraient être transformées en villes intelligentes dans le but d’améliorer la qualité de vie, d’atteindre l’évolutivité et d’accroître l’efficacité de la consommation d’énergie.

Comment les villes intelligentes sont-elles réellement développées ?

Les villes intelligentes, telles que définies par le gouvernement canadien, désignent des environnements où les technologies numériques sont utilisées pour améliorer la qualité et l’efficacité des services municipaux. Les initiatives de villes intelligentes pourraient être mises en œuvre pour un large éventail d’applications telles que la gestion du flux de circulation, la détection des crimes, la surveillance de la qualité de l’air, la réduction des émissions de carbone et les systèmes intelligents de collecte des déchets.  

Bien que les cadres de mesure des villes intelligentes varient d’un endroit à l’autre, les villes intelligentes sont généralement évaluées en fonction du degré de numérisation au sein de la ville ainsi que des impacts sur la société, comme l’indiquent plusieurs facteurs, notamment l’accessibilité aux services, les taux d’emploi et de pauvreté, le niveau d’éducation, l’espérance de vie, la qualité de l’environnement et l’empreinte carbone et matérielle.   

Comment les villes intelligentes sont-elles réellement développées et mises en œuvre ?

Les appareils connectés et la collecte de données sont au cœur de toute ville intelligente. Cela est rendu possible grâce aux technologies basées sur l’Internet des objets (IoT). Dans une ville intelligente pilotée par une plateforme IoT, des capteurs interconnectés sont déployés dans toute la ville pour mesurer divers paramètres. Par exemple, les données relatives au trafic peuvent être obtenues à partir de capteurs de lampadaires, la qualité de l’air peut être surveillée à l’aide de capteurs de particules dans l’air et la consommation d’énergie peut être suivie à l’aide de capteurs de compteurs intelligents.

Ces capteurs génèrent de grands volumes de données non structurées qui doivent être traitées pour fournir des analyses et des prédictions utiles. Les modèles d’apprentissage automatique sont connus pour traiter de grandes quantités de données de capteurs et constituent donc un élément essentiel des villes intelligentes. Différents algorithmes d’apprentissage automatique tels que la machine à vecteur de support (SVM) et les réseaux neuronaux profonds (DNN) sont appliqués à différents cas d’utilisation des villes intelligentes.   

Smart cities

Reconnaître l’importance des villes intelligentes

Le gouvernement canadien reconnaît l’importance de construire des villes intelligentes, compte tenu du taux d’urbanisation rapide dans le pays. En 2017, le défi des villes intelligentes a été lancé pour offrir aux communautés de toutes tailles – y compris les municipalités, les gouvernements locaux ou régionaux et les communautés autochtones – un moyen de proposer des idées innovantes pour tirer parti de la technologie afin d’améliorer la qualité de vie globale des résidents.

Le premier prix, d’une valeur de 50 millions de dollars, a été décerné à la communauté de Montréal, qui s’est attachée à résoudre les problèmes de mobilité et d’accès à la nourriture en réduisant l’utilisation de la voiture solo dans la région métropolitaine de Montréal et en fournissant des aliments sains et locaux aux populations vulnérables. Les prix de 10 millions de dollars ont été attribués à la communauté du Nunavut pour avoir amélioré la santé mentale des résidents grâce à une plateforme numérique décentralisée et communautaire de santé et de bien-être, et à la ville de Guelph et au comté de Wellington pour avoir réduit le gaspillage alimentaire en transformant l’écosystème alimentaire de la ville en un “laboratoire vivant urbain/rural” où les parties prenantes collaborent pour résoudre des problèmes alimentaires complexes.

En termes de compétitivité mondiale des villes canadiennes, Toronto a été classée 11e sur 30 villes dans le Digital Cities Index 2022 élaboré par Economist Impact et soutenu par NEC. Si Toronto a obtenu un score élevé en termes de durabilité (au moins 90 sur 100) selon le rapport, la ville est à la traîne en ce qui concerne la connectivité. Elle a obtenu un score de 62,8 sur 100, ce qui est inférieur au score moyen de connectivité (72,2) parmi les 30 villes. Afin de devenir un leader mondial dans ce secteur, le Canada doit investir dans son infrastructure numérique pour mettre en œuvre efficacement les villes intelligentes dans tout le pays.

les villes intelligentes

Comment éviter les violations de données ?

Malgré les avantages offerts par les villes intelligentes, les violations potentielles des données suscitent des inquiétudes, car les villes intelligentes reposent sur la collecte massive de données qui peuvent inclure des données très sensibles. Comme l’a indiqué le Service canadien du renseignement de sécurité, en l’absence de mesures de sécurité appropriées en matière de gouvernance des données, les villes intelligentes pourraient être compromises, l’accès aux services et aux infrastructures publiques pouvant être perturbé et les données personnelles et professionnelles des Canadiens pouvant être consultées et conservées sans autorisation. À ce titre, il est essentiel d’assurer la sécurité des données grâce à une gouvernance complète des données lors de la construction de villes intelligentes.

Au cours des années, les entreprises technologiques canadiennes se sont associées aux villes pour développer des solutions basées sur l’IdO et/ou l’IA afin de relever les plus grands défis du développement des villes intelligentes. La recherche et le développement approfondis constituent un élément clé du processus de développement. Afin de compenser les coûts de R&D, les entreprises peuvent profiter du programme de recherche scientifique et de développement expérimental (RS&DE), qui vise à déduire les dépenses de RS&DE du revenu à des fins fiscales et à fournir un crédit d’impôt à l’investissement (CII) pour réduire l’impôt sur le revenu à payer ou sous forme de remboursement.

Si votre entreprise effectue des travaux de R&D et souhaite savoir si elle peut bénéficier d’un financement public, contactez dès maintenant l’un de nos experts pour le savoir !

Auteur

Headshot Rebecca Galicha
Rebecca Galicha

Consultante en financement de l'innovation

Découvrir nos derniers articles

Voir plus arrow_forward
Alberta Innovation Grants

Quelles sont les subventions disponibles pour l’innovati...

Vous recherchez des subventions pour l’innovation en Alberta ? Vous êtes au bon endroit. Qu...

Optimiser l’informatique en nuage pour plus de rentabili...

L’informatique en nuage a transformé la façon dont les entreprises gèrent et dimensionnent ...

Patents

Brevets et RS&DE : Construire une stratégie pour vos effor...

Vous souhaitez faire breveter votre dernière invention ? Vous pouvez envisager cette stratégie et...

chatbots

Comment fonctionnent les chatbots ?

RecallM est le mécanisme révolutionnaire des chatbots conçu pour relever le défi de la création d...