Système de management de l'énergie ISO 50 001 : ce qu'il faut savoir.

04-07-2022

Par Mouna BISMUTH

La décarbonation de la France a un rythme beaucoup plus lent d’après la dernière note publiée par la direction générale du trésor.

Dans l’industrie par exemple, les émissions de CO2 ont été réduites de 1,4% par an entre 2013 & 2019 alors qu’elles devraient désormais diminuer annuellement de 4,1% d’ici 2030 pour respecter la trajectoire attendue.

Il est désormais indispensable de changer radicalement sa façon de consommer l’énergie, pour ne plus dépendre des énergies fossiles tout en continuant de créer la valeur, mais de façon plus “responsable et durable”

Parmi les stratégies et outils permettant une politique durable de transition énergétique : le système de management de l’énergie.

Le Management ISO 50 001 permet, en auditant les pratiques et en instaurant une démarche d’amélioration  continue, de réduire ses consommations énergétiques (jusqu’à 22% en moyenne constaté selon AFNOR) et a fortiori  les coûts liés à l’énergie.

La norme internationale ISO 50 001 est l’outil de référence vous permettant de vous guider et structurer cette  démarche. Elle constituera un vecteur de progrès sur la durée du fait de son principe d’amélioration continue. Cette  norme aboutissant à la certification ISO 50 001, s’adresse aux organismes publics ou privés de toutes tailles et de tous  secteurs. L’organisme peut l’appliquer à l’ensemble de sa structure ou uniquement à certains de ses établissements.  Elle n’est pas obligatoire mais est fortement recommandée pour formaliser sa démarche de management de  l’énergie et a une durée de validité de trois ans.

En premier lieu, elle permet de témoigner de son engagement et améliorer l’image de l’entreprise face à la  concurrence. Par ailleurs, une entreprise certifiée bénéficie d’avantages comme par exemple l’exemption d’audit  réglementaire (sous certaines conditions).

Etapes de la mise en place de L’ISO 50 001.

  • Implanter la norme ISO 50001 par le management : désigner un responsable énergie et une équipe projet.
  • Créer une politique d’efficacité énergétique : par la production d’une charte énergétique qui définit un plan  d’action et des objectifs afin de réaliser d’importantes économies à long terme.
  • Déterminer des objectifs chiffrés : à partir de l’analyse de la consommation d’énergie de l’entreprise.
  • Déployer la démarche : en priorisant les actions à mettre en œuvre.
  • Mesurer et suivre les résultats : les résultats obtenus doivent être évalués et analysés de façon continue pour pouvoir  améliorer systématiquement l’entreprise en matière d’économie d’énergie.
  • Réaliser un audit blanc : cela permet de déterminer les écarts entre le SMEn par rapport aux exigences de la norme  ISO 50 001 et donc d’identifier, in fine, les améliorations à apporter.
  • Certification : enfin vient l’audit de certification pour valider la conformité du SMEn.

Mouna BISMUTH

Consultante énergie & environnement