Quelle stratégie pour décarboner l’industrie ?

  • Par Leyton
    • 12 Jan, 2023
    • read
  • Twitter
  • Linkedin
Stratégie de l'industrie pour la décarbonation

Si les échéances visant à baisser les émissions de gaz à effet de serre peuvent sembler lointaines, les stratégies à mettre en œuvre dans le temps présent se développent. Devant les restrictions imposées à l’industrie par l’Europe, les solutions d’accompagnement sur cette thématique relèvent à la fois de la conformité et du volontariat. Décryptage

Comment assurer le respect de la réglementation tout en maintenant une démarche volontaire ?

La Stratégie Nationale Bas-Carbone, initiée par la Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte en 2015, définit la méthodologie visant à limiter le réchauffement climatique.

À l’heure actuelle, près de 20% des émissions de gaz à effet de serre sont générées par le secteur industriel. La décarbonation totale de l’industrie d’ici 2050 ne peut être envisageable au vu des émissions dites incompressibles, mais des objectifs clairs sont attendus : diminuer ses émissions de 35% d’ici 2030, et de 81% à l’horizon 2050. « C’est un réel défi pour l’industrie manufacturière française, impactée par la Covid et la crise ukrainienne, évoque Marc La Rosa, directeur Marché Contribution/Carbone Volontaire de Leyton (cabinet de conseil en financement pour un progrès durable). Toutefois, les industriels ont bien conscience qu’il est urgent d’agir pour la planète, mais aussi pour satisfaire une demande de plus en plus affirmée émanant de la population, des fournisseurs, des donneurs d’ordre publics. Et même des salariés de plus en plus soucieux de l’impact écologique de leur entreprise ». 

Feuille de route de la décarbonation

Selon Olivier Denappe, directeur Marché/Quotas Carbone chez Leyton, « il y a aura toujours des mauvais élèves, mais nous constatons de réels efforts concernant le secteur de l’industrie. Selon l’étude réalisée par L’Usine Nouvelle et Leyton, publiée en septembre 2022, 2 industriels sur 3 ont déjà réalisé un bilan carbone et 37% d’entre eux ont mis en place une stratégie bas-carbone en réponse à ce bilan ».

Cette affirmation est appuyée par Marc La Rosa, qui définit ce changement par une période de transition : « après un bilan carbone, il est normal et souhaitable de s’accorder du temps pour digérer l’information et trouver les ressources internes ou externes pour fixer la stratégie à suivre ». Rappelons également que les efforts à accomplir pour y parvenir sont conséquents : « Le plan de décarbonation est lourd, admet Marc La Rosa, mais nous sommes là pour les épauler et trouver des leviers de financement ».

Leyton a par exemple créé Leyton Financial Services, une filiale experte dans la négociation de quotas carbone sur le marché EU-ETS. « Cela permet aux industriels de sécuriser leur approvisionnement en quotas pour remplir leurs obligations, de vendre leur excédent de quotas en cas de besoin de trésorerie, et de mettre en place une stratégie de gestion de risque pris », explique Olivier Denappe.

Équilibrer son impact avec la contribution carbone volontaire

Le secteur de l’industrie n’ayant pas la possibilité de devenir complètement neutre en carbone, Leyton offre également son aide aux entreprises les plus audacieuses pour participer à des initiatives visant à contribuer à la diminution du taux d’émissions de gaz à effet de serre.

Une industrie qui investit davantage d’année en année dans la décarbonation

Selon une étude menée par le cabinet de conseil spécialisé et l’Usine Nouvelle, 12% des industriels ont déjà investi dans des projets de contribution carbone volontaire. « Ce chiffre peut paraître faible, mais il est en pleine croissance. Le marché a plus que doublé en 2021, et 2022 est un excellent cru » précise Marc La Rosa. Cependant, ces projets relèvent encore aujourd’hui de perceptions sublimées : « En réalité, tout est vérifié et sécurisé, insiste Marc La Rosa, nous sélectionnons les projets à l’intérieur de standards (dont le label bas carbone pour les projets français). Nous évaluons ensuite la méthodologie liée à ce projet et nous regardons si elle peut correspondre à notre client. Enfin, nous construisons un message adapté pour expliquer la démarche de l’industriel et éviter qu’il soit taxé de greenwashing ».

Les connaisseurs en la matière s’accordent : « les sujets liés à l’écologie sont au-dessus de la pile des préoccupations des employeurs. Il y a de plus en plus de demandes de contribution, par conséquent de plus en plus de dossiers et une qualité en hausse”.

La contribution carbone volontaire pour un impact double

Les professionnels disposent de nombreux moyens pour concilier conformité réglementaire et démarche volontaire. En outre, lorsque cette démarche est entreprise, un cercle vertueux se met en place, ce qui est un atout supplémentaire. Tous les indicateurs sont positifs.

« Dès lors que l’on tente de s’améliorer, de se transformer pour réduire son impact, cela motive les salariés et valorise l’entreprise avec beaucoup de possibilités complémentaires : réduire son empreinte, vendre son surplus, bénéficier de subventions et d’aides… Tout cela permet de rendre la marche de la transformation plus facile à gravir », conclut Marc La Rosa. 

Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur la stratégie bas-carbone des industriels sur notre page dédiée.

Auteur

Leyton

Découvrez nos derniers insights

Voir plus arrow_forward
Evolutions technologiques et vote électronique : quels impacts ?

Evolutions technologiques et vote électronique : quels impacts ?

Les machines à voter en bureau de vote, retour sur l’historique de leurs déploiements et ut...

certificat d économie d énergie : un réel avantage pour les industriels

Modernisation énergétique industrielle : focus sur les CEE et ...

Encore peu exploité par les industriels, le dispositif CEE reste pourtant un outil crucial pour f...

La baisse des taux de recouvrement des IJSS en 2021

Baisse du taux de recouvrement des IJSS dû aux vagues covid

Tandis que l’épidémie de grippe bat son plein et que les spécialistes redoutent le pic d’une 9ème...

L’assujettissement des associations à la taxe d’habitation

L’assujettissement des associations à la taxe d’habitation

Les effets de la réforme de la taxe d’habitation  La réforme de la taxe d’habitation a permi...

Loi Santé au Travail : comment les nouveaux décrets ont-ils impactés les employeurs en matière de visite médicale ?

Les nouveautés de la Loi Santé au Travail : les 5 points à ret...

Entre les réformes et les reports de visites liés à la crise sanitaire, les employeurs ont fait f...