Les aides à l'embauche annoncées pour la rentrée 2020

Dans le cadre du plan #1jeune1solution annoncé début août, le gouvernement a mis en place des aides pour les entreprises dans le but de favoriser l’emploi des jeunes.

SEPTEMBER 24, 2020

12:00 AM

Par Calypso Viaud

  • L’aide exceptionnelle à l’apprentissage

Le gouvernement a annoncé une aide exceptionnelle aux employeurs recrutant des apprentis. Cette aide est valable pour les contrats signés à compter du 1er juillet 2020 jusqu’au 28 février 2021. Son montant varie selon l’âge de l’apprenti. Ainsi, pour un apprenti de moins de 18 ans l’aide sera de 5 000 euros et augmentera à hauteur de 8 000 euros pour un apprenti majeur.

Cette aide s’adresse à toutes les entreprises de moins de 250 salariés et est ouverte aux entreprises de plus de 250 salariés dès lors qu’elles respectent les conditions suivantes :

  • Être exonéré de la contribution supplémentaire à la taxe d’apprentissage au titre des rémunérations versées en 2021
  • Justifier d’un taux de 5 % d’alternants parmi l’ensemble des salariés au 31 décembre 2021.

Cette aide sera suivie et versée par l’ASP (Agence de Services et de Paiement) de manière mensuelle. A noter, que cette dernière est cumulable avec l’allégement de cotisations sociales général dont bénéficient les apprentis depuis janvier 2019.

  • L’aide à l’embauche des jeunes de moins de 26 ans

Afin de favoriser l’emploi des jeunes, le gouvernement a également annoncé une aide à l’embauche des jeunes de moins de 26 ans. Cette aide concerne toutes les entreprises et les associations, à l’exception des établissements publics (EPA, EPIC, SEM). Le montant de l’aide est de 1 000 euros par trimestre et par salarié, dans la limite de 4 000 euros par an. Pour pouvoir en bénéficier, l’entreprise doit respecter 4 conditions cumulatives :

  • Embaucher un jeune de moins de 26 ans entre le 1er août 2020 et 31 janvier 2021
  • Cette personne doit être embauchée en CDI, CDI intérimaire ou CDD d’une durée supérieure à 3 mois
  • La rémunération doit être inférieure ou égale à 2 fois le SMIC.
  • L’employeur ne doit pas avoir procédé à un licenciement économique sur le poste pourvu depuis le 1er janvier 2020

Cette demande d’aide pourra se faire via un portail dédié de l’ASP à compter du 1er octobre 2020 et l’employeur disposera d’un délai de 4 mois à compter de l’embauche du salarié pour en faire la demande. Elle sera versée de manière trimestrielle pendant 1 an maximum.

Notre auteur

Calypso Viaud

Chargée de développement - pôle charges sociales

Analyses complémentaires