L’effacement un enjeu pour tous

L’effacement de consommation permet-il réellement de moins consommer ?

NOVEMBER 27, 2020

12:00 AM

Par Tiphaine MORTELETTE

A ce jour l’électricité est encore difficilement stockable. C’est la raison pour laquelle le réseau électrique doit être en permanence à l’équilibre entre l’offre (ce qu’offrent les moyens de productions) et la demande (la consommation des français et les échanges sur les marchés électriques). Lorsque cet équilibre n’est pas maintenu on peut avoir des coupures d’électricité (blackout). 

A certains moment la demande est très élevée, comme par exemple la pointe de 19h en hiver. Pour gérer ces pics de consommation plusieurs solutions sont envisageables, comme augmenter la production de certains moyens de production, activer des centrales de pointes… Une autre solution est de diminuer cette demande en activant des dispositifs d’effacements.

Un opérateur dit d’effacement diminue ou arrête sa consommation. Ainsi la consommation est moins forte et l’équilibre du réseau est maintenu.

Figure 1: Schéma du principe de l’effacement (Source Ademe)

Il existe deux grandes catégories d’effacements :

  • Les effacements industriels.  De gros consommateurs électriques choisissent de réorganiser le fonctionnement de leur chaîne de production (par exemple grâce au pilotage à distance d’équipements) ou de l’arrêter.
  • Les effacements diffus. C’est la réduction temporaire de la consommation d’un grand nombre de sites du secteur tertiaire ou des particuliers. Il s’agit de l’interruption simultanée de leurs appareils électriques (radiateurs, ballons d’eau chaude…)

L’effacement de consommation permet de moins consommer

Faux, ce n’est pas toujours le cas. En effet, l’effacement électrique peut faire l’objet d’un report. Prenons le cas d’un ménage : on lui demande de s’effacer de 19h à 22h. Il ne va alors pas faire tourner sa machine à laver à ce moment-là. Pour autant, il y aura bien la nécessité qu’il la lance. A 23h, il la fera tourner. L’impact sera le suivant : le pic de demande à 19h aura été diminué (grâce à l’effacement) et il y aura un décalage de la consommation pendant des périodes moins tendues sur le réseau.

Figure 2: effet report de l’effacement (source Ademe)

A contrario, on peut constater que dans d’autres situations l’effacement de consommation n’a pas d’effet de report ou est amoindri (ex pour le chauffage).  

L’intérêt de l’effacement est alors de consommer au bon moment pour apporter plus de flexibilité au réseau. C’est un dispositif gagnant –gagnant. Les opérateurs d’effacement font des économies sur leurs factures d’électricité : bénéficient de tarifs attractifs. Le réseau électrique est moins tendu et permet d’assurer la fourniture d’électricité. D’un point de vue environnemental, les énergies renouvelables ont été utilisées durant cette période et on ne fait pas appel aux moyens de pointes, souvent fortement émetteurs de CO2.

Source :

Connaissance des énergies – 21 avril 2015 – « Électricité : le principal objectif de l’effacement est de réduire la consommation » –  https://www.connaissancedesenergies.org/electricite-le-principal-objectif-de-leffacement-est-de-reduire-la-consommation-150420

Les avis de l’Ademe – septembre 2014 – l’effacement diffus –  https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/avis_ademe_effacement_diffus_janv2015.pdf

Notre auteur

Tiphaine MORTELETTE

Tiphaine MORTELETTE

Chargé de R&D en Energie et Environnement

Analyses complémentaires