Cas clients

Crédit Impôt Recherche (CIR) : Témoignage de MYCOPHYTO

    • 12-12-2022
    • read
  • Twitter
  • Linkedin
Témoignage client CIR : MYCOPHYTO

Quelles solutions liées à la transition climatique et à la biodiversité propose votre entreprise ?

Les solutions proposées par MYCOPHYTO sont directement liées à la transition climatique et à la biodiversité.

Nous développons des solutions biologiques qui s’inspirent de la nature basées sur une optimisation d’association de plantes et de certains micro-organismes, qui permettront à la plante de se développer sans apport d’intrants chimiques pour avoir plus de fleurs et de fruits, tout en réduisant l’apport chimique.

Ces solutions permettront à la plante de se développer dans des conditions de sécheresse, de consommer moins d’eau et pour la production, se concentrer sur des itinéraires qui sont très contraints par le réchauffement climatique.

Chez MYCOPHYTO, nous avons une première partie de service et une deuxième de constat.

Nous analysons et cartographions l’état actuel de la situation pour donner un état de santé de la zone de culture et ensuite délivrer une solution avec un produit basé sur une composition spécifique de micro-organismes adaptés à chaque contexte.

Nous délivrons des produits sous forme de liquides ou de poudres qui seront composés d’une dizaine d’espèces différents de micro-organismes qui seront adaptés à un contexte particulier pour apporter plus de bénéfices.

Aujourd’hui, nous pouvons toucher plus de 90% du plan terrestre, ce qui est considéré comme un champs assez large.

Nous développons étape par étape pour les filières prioritaires, comme la filière du vin, du maraichage, des plantes à destination de la parfumerie, la cosmétique et des arômes, mais aussi aux collectivités qui souhaitent instaurer une alimentation saine en circuit court pour les cantines.

L’objectif n’est pas seulement de disrupter les intrants chimiques, mais de travailler différemment en proposant des solutions qui permettent de revitaliser, régénérer les sols et de donner de l’autonomie au système.

Commet avez-vous créé MYCOPHYTO ? À quelle étape en êtes-vous dans le développement ?

J’ai suivi une formation scientifique. Après avoir obtenu mon doctorat en 2015, j’ai choisi de prendre la voie entrepreneuriale. Mon objectif était de faire de la recherche qui a une application directe dans la société.

Suite à un post doctorat et une collaboration de recherche avec l’université de Turin, j’ai fait le choix avec ma cofondatrice actuelle de créer MYCOPHYTO.

L’idée de base était de sortir les savoirs des laboratoires de recherches pour leur permettre une application réelle dans la société, d’aider les agriculteurs et d’accompagner ce secteur dans ces changements.

Aujourd’hui, nous sommes adhérents de PADV ( Pour Une Agriculture Du Vivant), membre et adhérent de l’association « La Ferme digitale », qui regroupe les entreprises AgriTech du territoire national, cette association à pour but d’aider les entreprises de la filière à avoir plus de visibilité et d’être présents dans des salons.

MYCOPHYTO a été créé en 2017. Nous avons réalisé une première levée de fonds de 1,4M€ en 2019. Depuis notre création, nous avons gagné 17 prix d’innovation & de création d’entreprises, comme le I-Lab en 2019, le I-nov et l’aide de développement en 2021.

Nous avons aussi été Startup d’année EY pour la région grand-Sud et puis nous avons réalisé une deuxième levée de fonds qui est en cours d’ici de fin d’année de 4M€.

Aujourd’hui nous sommes une vingtaine de salariés et avons doublé notre effectif en 6 mois. Notre activité commerciale s’accélère aussi.

Sur nos produits actuels, nos clients sont des industriels transformateurs, des marques en relation avec leurs producteurs, mais aussi les services R&D des groupes qui souhaitent tester de nouvelles solutions.

Nos clients de demain seront les prescripteurs de ces industriels et nous travailleront plutôt avec des distributeurs pour que la solution soit répande au plus grand nombre.

Quelle est votre vision de la R&D au regard des enjeux climatiques en cours/à venir ?

Selon moi, nous ne pourrons pas répondre à ces questions climatiques, si nous n’y mettons pas les moyens nécessaires en termes de recherches, car nous devons générer de la connaissance pour servir l’innovation, qui va elle-même alimenter la transition.

Ces éléments sont liés et il nous faudra investir à tous les niveaux, que chacun trouve sa place dans le bon endroit, par exemple le Crédit Impôt recherche pour les entreprises est vraiment important, notamment les statuts de Jeune docteurs, pour moi c’est un outil indispensable.

Aujourd’hui, nous cherchons des docteurs et ces profils constituent une plus-value particulière pour une gestion de l’inconnu.

Il faut donc favoriser l’intégration des doctorants  dans les entreprises, les statuts comme le statut Jeune Entreprise Innovante (JEI) le permettent. Nous avons toujours cette inquiétude face à des docteurs, de se demander sur leur intégration dans le monde d’entreprises.

Le statut Jeune Entreprise Innovante (JEI) est un vrai levier qui aide les entreprises.

Aujourd’hui la recherche publique ne correspond pas à tous les profils de docteurs. Nous devons mettre nos efforts pour réussir l’intégration de ces profils dans l’entreprise et d’éviter la fuite des cerveaux.

Concernant le Crédit Impôt Recherche (CIR), nous bénéficions du dispositif. Chez MYCOPHYTO, nous vendons du service à un prix industriel, mais n’avons pas de produits finis.

Le CIR nous permet d’avoir le CA que l’on a aujourd’hui. Si nous n’étions pas agrées, nous n’aurions pas le chiffre d’affaires réalisé aujourd’hui.

Pour les Deeptech, le CIR est indispensable pour parler à des clients.

Pour quelle raison avez-vous fait appel à Leyton ? Qu’appréciez-vous chez nos équipes ?

Au départ, nous avons fait appel à Leyton pour une raison de proximité, ensuite nous avons eu des réunions de travail avec les collaborateurs.

Très rapidement, nous avons remarqué que les consultants ont des backgrounds techniques, qu’ils comprennent facilement notre métier et qu’ils sont autonomes sur les différents sujets, ce qui nous permet d’aller plus vite et de gagner plus de temps.

À chaque dossier CIR, nous capitalisons sur les informations qui ont été agrégés avant.

Aujourd’hui nous sommes satisfait de la façon dont cela se passe. Désormais, nous fonctionnons d’une manière rapide et efficace.

Quels conseils donneriez-vous aux industries pour innover de façon plus responsable et rentable ?

Aujourd’hui la rentabilité est un vrai sujet, même si nous réussissons à lever des fonds, ce n’est pas toujours évident pour nous en termes de Business, vu que nous avons des retours sur investissement très longs.

Des investisseurs nous demandent des ROI à 3 ans, ce qui est impossible pour nous, du fait que nous ayons un temps qui est plus long par rapport à d’autres secteurs, comme le numérique.

Nous parlons souvent de la RightTech. Il faut que l’innovation et la tech soit un outil pour avancer les choses.

Il faudrait également trouver une innovation qui soit au service d’une transition qui intègre toutes les composantes. C’est pour cette raison que nous avons fait le choix d’une technologie qui permet de produire mieux et plus en utilisant moins d’intrants.

Des solutions existent, mais il faut dans le panel d’innovation se poser la question sur les besoins et ne pas réfléchir à un seul angle de vue et prendre l’enjeu dans sa globalité.  

Leyton : votre cabinet de conseil dédié

Leyton en quelques chiffres

arrow_outward arrow_outward
2000

clients

25

ans d’expérience

8

agences nationales

Nous vous facilitons l’accès aux différents dispositifs fiscaux de financement de l’innovation

Nos experts en innovation accompagnent tous types d’entreprises de tous types de secteurs dans l’obtention de crédits d’impôts, aides et subventions à l’innovation.

  1. Crédit Impôt Recherche (CIR),
  2. Crédit Impôt Innovation (CII),
  3. Fiscalité de la propriété intellectuelle et IP BOX,
  4. Jeune Entreprise Innovante (JEI),
  5. Aides et subventions à l’innovation,
  6. Recrutement de scientifiques,
  7. Agrément CIR/CII,
  8. Aides à l’export,
  9. Investissement industriel.

    Échangez avec nos experts Innovation, Économies d’énergie, Optimisation RH et Fiscale


    Les champs obligatoires sont marqués d’un astérisque (*).