Innovation verte : le CIR au service de la transition environnementale des industries

  • Par Leyton
    • 20 Déc 2022
    • de lecture
  • Twitter
  • Linkedin
credit d impot recherche et innovation verte

La transition vers des processus économes en énergie et à faible émission de carbone est essentielle à la survie du secteur industriel.

Ce changement nécessite des investissements importants, qui sont souvent incompatibles avec la rentabilité ou la trésorerie des entreprises. L’équipe de Leyton se mobilise auprès des industriels pour trouver des solutions afin de financer cette transformation durable.

L’industrie fait face à un enjeu majeur : d’une part, les entreprises du secteur connaissent les innovations vertes, mais d’autre part, elles ne savent pas comment financer leur plan d’investissement.

Ce problème est particulièrement difficile à résoudre, selon une étude menée par L’Usine Nouvelle et Leyton et publiée en septembre 2022. Elle révèle en effet que seulement 11 % des entreprises pensent que l’adoption d’une stratégie bas carbone améliorera la rentabilité de leurs modèles économiques.

Pour Teoman Atamyan, directeur de l’innovation chez Leyton, il ne fait aucun doute que « les innovations vertes représentent l’avenir. Demain, il est fort à parier que les industriels qui n’auront pas effectué leur transition verte manqueront des débouchés business. Les critères extra financiers vont prendre de plus en plus de place ».

Il n’est pas le seul à le penser comme le prouvent les actions menées par le Gouvernement français pour encourager les investissements en R&D des industriels dans le cadre de la transition énergétique et écologique (Plan France 2030 ; plateforme d’open innovation et de décarbonation « Je décarbone » ; mise en place d’une Commission gouvernementale sur le sujet du Crédit Impôt Recherche (CIR) vert votée dans le cadre du PLF 2023…).

Des industriels l’ont déjà compris : « nous ne pourrons pas répondre aux questions climatiques si nous n’y mettons pas les moyens nécessaires en termes de recherches. Nous devons générer de la connaissance pour servir l’innovation, qui va elle-même alimenter la transition. Il nous faudra investir à tous les niveaux, que chacun trouve sa place », déclare Justine Lipuma, directrice générale de Mycophyto, une start-up deeptech.

L’innovation verte, une proposition de valeur avec trois piliers

Pour répondre à ces problématiques, Teoman Atamyan met en avant trois piliers sur lesquels les industriels peuvent s’appuyer :

  • Financer des projets innovants ;
  • Pouvoir soulager leur trésorerie :
  • Mettre en place une stratégie bas carbone.

« Je suis optimiste dans la mesure où la France est un terreau fertile d’aides à l’innovation. Il y a énormément de dispositifs sur lesquels les industriels peuvent s’appuyer, et chez Leyton, nous les accompagnons pour les repérer et les mettre en place », déclare le directeur du pôle Innovation de Leyton.

L’un d’entre eux est le Crédit d’Impôt Recherche (CIR).

Selon les données les plus récentes du Ministère de l’Enseignement supérieur de la Recherche, la valeur du CIR s’élevait à 6,84 milliards d’euros en 2020, et il a été utilisé par plus de 27 400 entreprises. Les industries manufacturières représentent 60 % de celles qui en ont bénéficié. « Les dispositifs comme le CIR, les aides de Bpifrance ou de l’Ademe permettent clairement aux industries françaises d’être compétitives, de redynamiser notre rayonnement international en matière d’innovation industrielle », affirme Teoman Atamyan.

Si ces outils sont bien connus par les industriels français de nos jours, ce n’est pas le cas des autres systèmes actuellement en place. « Aujourd’hui, les dispositifs d’aide financière sont trop nombreux et les conditions d’accès et d’obtention bien trop compliquées ce qui décourage les potentiels volontaires », complète Teoman Atamyan. Il est ainsi essentiel pour les industriels de se faire accompagner par des sociétés de conseil spécialisées.

Classification et implication

Le Groupe SPIE, par exemple, s’est fait accompagner par Leyton afin de « mieux suivre les études et expérimentations liées à la transition énergétique« .

Selon Corinne Figuereo, directrice de l’Innovation et de la Transformation chez SPIE France, « l’idée est de classifier chaque dossier CIR en fonction de l’impact favorable qu’il a ou pas sur l’environnement« . La démarche n’est pas simple, car il faut s’appuyer sur un référentiel complexe pour jauger de l’impact environnemental. Les équipes de Leyton se sont donc adaptées pour intégrer dans leurs audits un certain nombre de questions, issues de la taxonomie européenne, afin de catégoriser chaque dossier CIR. ».

Si elle avait des conseils à donner à d’autres entreprises de l’industrie qui cherchent également à se lancer : « Chez nous, l’implication des équipes terrain est clairement un facteur d’efficience pour identifier des solutions pragmatiques que nous arriverons à ancrer dans le quotidien des opérationnels et chez nos clients. Prendre du temps à ses équipes de production est toujours délicat, parce que sur le court terme, ce temps, c’est forcément de la production en moins. La recherche de financements fait donc partie de la solution. »  Et elle affirme pour conclure que « mesurer et classifier les démarches entreprises, cela fait aussi partie des règles. On n’améliore que ce qui est mesuré ! »

Auteur

Leyton

Découvrez nos derniers insights

Voir plus arrow_forward
Déclaration IP Box, les 5 erreurs à éviter

IP Box : 5 erreurs à éviter pour optimiser votre bénéfice fiscal

Créé en 2019, l’IP Box est un dispositif fiscal qui permet aux entreprises de bénéficier d’un tau...

CSRD en France : guide complet pour transformer les obligations en avantages compétitifs

CSRD en France : tout comprendre pour transformer les obligati...

La directive européenne encourageant le développement durable des entreprises s'applique aux soci...

égalité homme femme en entreprise

Index de l’égalité professionnelle : obligations légales...

L’heure est à la publication de votre index de l'égalité professionnelle entre les femmes et les ...

Fiscalité 2024 des associations : transformer la contrainte fiscale en levier stratégique au service du développement

Fiscalité 2024 des associations : transformer la contrainte fi...

La fiscalité se complique pour les acteurs du privé solidaire. Dans ce climat fiscal instable, le...