Focus sur le Nouveau Plan d’Actions en faveur de l’économie circulaire

Plan d'actions du 10 février 2021

FEBRUARY 14, 2021

12:00 AM

Par Frédérique Mouly

« Plus de 90% de la perte de biodiversité et du stress hydrique résultent de l’extraction et de la transformation des ressources ». Si l’on tient compte de la population mondiale à l’heure actuelle, si chacun d’entre nous consommait l’équivalent de ce que consomme un habitant de l’Union Européenne, il faudrait 3 planètes pour pouvoir subvenir à nos besoins.

Ce sont les chiffres donnés par le Nouveau Plan d’actions en faveur de l’économie circulaire adopté par le Parlement Européen le 10 février 2021. Des chiffres assez percutants qui montrent l’urgence de la réduction de la consommation des ressources naturelles et donc l’urgence de réduire nos déchets, de recycler davantage et de repenser la production en intégrant davantage les matières recyclées.

Ce rapport soutient notamment les mesures suivantes :

  • Introduire un passeport numérique pour les produits afin d’aider les entreprises, les consommateurs et les autorités de surveillance du marché à suivre les incidences environnementales, climatiques, sociales,… d’un produit ;
  • Mettre en œuvre un étiquetage harmonisé sous forme d’indice de durabilité des produits et de réparabilité ;
  • Améliorer l’accès aux financements destinés aux projets de recherche et d’innovation sur l’économie circulaire ;
  • Réduire les emballages via la suppression des suremballages, le développement du vrac et des emballages réutilisables, notamment dans le commerce électronique ;
  • S’attaquer de manière globale aux plastiques  et supprimer progressivement tous les microplastiques ajoutés intentionnellement et réduire les rejets involontaires de microplastiques ;
  • Promouvoir la durabilité, la circularité, la traçabilité et la transparence dans le secteur textile et vestimentaire en intégrant l’éco-conception, les systèmes de REP et l’étiquetage ;
  • Etendre le régime des filières REP à l’ensemble des plastiques.

Par ailleurs, il demande à ce que la Commission fixe des objectifs contraignants « en matière d’empreinte sur l’environnement et sur les matières premières pour l’ensemble du cycle de vie de chaque catégorie de produits mise sur le marché de l’Union » mais aussi des objectifs contraignants spécifiques par produit et/ou secteur en matière de contenu recyclé, tout en veillant à ce qu’ils soient conçus de manière à pouvoir être recyclés.

Selon ce rapport, « l’incidence environnementale des produits est déterminée jusqu’à 80 % lors de leur conception et seulement 12 % des matériaux utilisés par l’industrie européenne proviennent du recyclage ».

Ainsi, les entreprises ont un rôle à jouer dans la transition vers l’économie circulaire si elles veulent rester compétitives et innovantes.

Leyton peut vous accompagner dans votre transition écologique, au travers du financement de l’éco-conception ou encore de l’optimisation de la gestion de vos déchets. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Notre auteur

Ingénieur Environnement Leyton

Frédérique Mouly

Analyses complémentaires