Consortium PS25 : vers une filière de recyclage du polystyrène en France pour 2025.

09-03-2022

Par Maxime HAMEL

Le polystyrène (PS) est, aujourd’hui, recyclé en majorité en Allemagne et en Espagne et ne peut être réintégré dans les emballages alimentaires. L’augmentation des tonnes de PS collectées via des gestes de tri simplifiés et les objectifs de la loi Anti gaspillage pour une économie circulaire (Agec), ont poussé les entreprises du secteur alimentaire à se mobiliser pour la création d’une filière de recyclage du Polystyrène en France afin d’accentuer la circularité économique et écologique de leurs emballages.

Un consortium regroupant es acteurs majeurs du secteur.

Le secteur des produits laitiers, représenté par Syndifrais, a été le premier à motiver la nécessité d’une filière de recyclage de PS en France. Dans ce sens, Citeo et de nombreuses entreprises utilisatrices d’emballages en PS (Agromousquetaires ; Groupe Bigard ; Cooperl Arc Atlantique ; Eurial UF ; Lactalis ; Groupe LDC ; Triballat Noyal ; Yeo Frais ; Yoplait, etc.) ont annoncé en 2020 la création du « Consortium PS25 » ayant pour but de définir les enjeux et les nécessités de créer une filière de recyclage du PS en France.

Depuis sa création le consortium étudie la faisabilité économique d’une telle filière de recyclage au travers de quatre axes majeurs : développer une filière opérationnelle d’ici 2025, proposer du PS recyclé apte au contact alimentaire, démontrer l’intérêt économique et environnemental du PS en challengeant les alternatives et accentuer le tri de ce matériau.

105 000 tonnes d’emballages ménagers en Polystyrène par an en France.

En septembre 2021, après des analyses, des tests et des échanges avec de nombreux acteurs du secteur, le consortium PS25 a rendu ses premières conclusions sur la faisabilité d’une création de filière de recyclage du PS en France et sur l’aptitude du matériau à être au contact des aliments.

« Oui » c’est que répond le consortium au questionnement sur le réel intérêt d’une filière de recyclage du PS. Les emballages en polystyrènes représentent plus de 100 000 tonnes de déchets chaque année en France. Le recyclage de ce matériau, optimisé d’un point de vue environnemental et industriel, permettrait de répondre aux exigences de la transition écologique. Les conditions techniques pour la mise en place d’une telle filière de recyclage sont désormais identifiées et reposent sur trois points importants : garantir dans le temps un gisement suffisant d’emballages pour répondre aux besoins des entreprises françaises, disposer de technologies de tri et de recyclage efficaces et sûres pour identifier le PS à son arrivée en centre de tri et développer des débouchés à haute valeur ajoutée pour le PS recyclé.

Le Consortium PS25 s’engage pour la filière de recyclage du polystyrène.

Après 18 mois d’études et de tests, le consortium PS25 s’engage à participer à la création de cette nouvelle filière de recyclage en garantissant l’achat de la matière recyclée et en continuant d’œuvrer pour l’écoconception de leurs propres emballages afin d’être en adéquation avec le cahier des charges des recycleurs. D’ici 2025, la filière devra se structurer et assurer la circularité du matériau sur le territoire français.

Notre auteur

Maxime Hamel

Maxime HAMEL

Consultant Éco Contribution chez Leyton