Bâtiments tertiaires : Comment réaliser rapidement jusqu’à 30% d’économie d’énergie ?

    • 26 Jan, 2023
    • 11h00
    • read
  • Twitter
  • Linkedin
reduction consommation energetique

En tant que bâtiment tertiaire, dans un contexte d’explosion des prix de l’énergie et d’obligations réglementaires liées aux décrets tertiaires et BACS, comment accélérer et faire financer la rénovation de vos bâtiments ?

Les points clés abordés lors de ce webinar :

  • Quid des obligations de mise en conformité règlementaire des bâtiments tertiaires ? 
  • Qu’est-ce qu’un système de Gestion Technique du Bâtiment ?
  • Pourquoi et comment installer une GTB dans vos bâtiments ?
  • Comment faire financer à 100 % son installation via les CEE ?
  • Quelles sont les autres travaux financés par les CEE ?

Plusieurs solutions sont envisageables au-delà de la première échéance

Suite au report d’un an de la première échéance de déclaration et la mise en place progressive des fonctionnalités sur la plateforme OPERAT, le moment est venu aux gestionnaires de bâtiments tertiaires de déclarer leur patrimoine assujetti.

Pour cela, il est nécessaire de décrire le périmètre d’assujettissement, d’importer les consommations énergétiques à minima pour les années 2020 et 2021 et de définir l’année de référence.

Le choix de l’année de référence est l’étape la plus importante de cette première phase de déclaration, car elle aura un impact sur les travaux de rénovation énergétique à engager pour les 28 prochaines années. Une consommation de référence mal définie peut entrainer des investissements qui n’auraient pas été nécessaires et complexifier l’atteinte des objectifs de réduction des consommations.

En effet, le dispositif Eco Energie Tertiaire offre la possibilité aux assujettis de choisir une année de référence à compter de 2010. Ainsi, tous travaux d’économies d’énergie réalisés après cette date pourront être pris en compte pour satisfaire aux obligations de résultats 2030, 2040 et 2050.

Se baser uniquement sur l’obligation réglementaire de saisie des années 2020 et 2021 n’est donc pas forcément la bonne stratégie à adopter. La démarche sera plus rapide à effectuer, mais aura un effet contreproductif dans la mise en œuvre d’une stratégie sur le long terme. Il faut donc opérer un véritable travail « d’archéologie », afin d’identifier si des travaux ont été effectués depuis 2010 et s’il est judicieux de procéder à des recherches approfondies, afin de récupérer d’anciennes factures archivées. 

Quelle stratégie adopter pour atteindre les objectifs de réduction des consommations d’énergie en 2030, 2040 et 2050 ?

Au-delà de la déclaration réglementaire à effectuer, les objectifs de réduction de consommation d’énergie à horizon 2030, 2040 et 2050 sont ambitieux. Pour ne pas avoir à subir cette obligation, il faut d’ores et déjà réfléchir à une stratégie de rénovation pour étaler les futurs investissements à réaliser. 

Pour définir une stratégie efficace sur le long terme, il faut s’appuyer sur une méthodologie efficace :

  • La mesure des consommations énergétique constitue une étape essentielle pour la mise en place d’une politique de rénovation énergétique viable. La majorité des sites disposent uniquement d’un compteur général électrique et/ou gaz qui n’est pas suffisant pour dissocier les différents postes de consommation d’énergie, comme l’éclairage, la climatisation ou encore les consommations spécifiques … 
  • Plus la data est précise, plus il sera possible d’identifier, de planifier et de suivre les actions à réaliser pour réduire la consommation énergétique. Il est donc fortement conseillé de mettre en place des sous-compteurs sur les différents postes, afin de définir les IPE adaptés à chaque usage et avoir une connaissance plus fine du comportement de son bâtiment. 

Il est également préconisé de faire un audit de son patrimoine bâtiment et un état des lieux des équipements, afin de définir un plan d’investissement adapté à la vétusté des installations, à l’équilibre technico-économique des actions et à la politique d’investissement de l’entreprise. Une fois la stratégie d’investissement définie, l’étape suivante consistera à programmer la réalisation des travaux par des prestataires qualifiés. Il sera ensuite nécessaire de mesurer l’évolution des économies générés par les travaux, afin de suivre l’avancement vers les objectifs réglementaires.

Les CEE comme levier de financement à activer pour engager l’amélioration de la performance énergétique, notamment la gestion technique du bâtiment GTB ?

Afin d’atteindre les objectifs du décret tertiaire, il existe plusieurs leviers permettant d’aider les assujettis à la fois dans le pilotage, étude et mesurage des consommations énergétiques, et ainsi dans le financement des travaux de rénovation énergétique via les actions d’économies d’énergies.

Au-delà de l’obligation réglementaire du décret BACS et des nombreux avantages d’installation d’une GTB (Gestion Technique du Bâtiment), il s’agit d’une opération qui peut faire l’objet de financements via les certificats d’économies d’énergie CEE. Il est même possible, dans certains cas, de couvrir la totalité du montant de travaux.

Avec un système de GTB, vous allez pouvoir monitorer l’ensemble des équipements installés dans vos bâtiments : chauffage, ventilation, climatisation, éclairage et eau chaude sanitaire. La mise en place d’un système de GTB permet, à moindre frais, de réaliser très rapidement et simplement, jusqu’à 50% d’économies d’énergie selon votre secteur d’activité.

Il est aussi important de noter que la réalisation d’un audit énergétique, essentiel pour identifier les pistes d’actions d’économies d’énergies, peut également bénéficier d’un financement via un dispositif d’aide mise en place par l’ADEME pouvant couvrir jusqu’à 70% du coût de la prestation.

Le Fonds Chaleur de l’ADEME peut également financer la mise en œuvre de vos projets d’installations de production à énergie renouvelable et de récupérations au travers d’une aide versée pour les phases d’études et de travaux.

Ces dispositifs sont accessibles à la plupart des personnes morales publiques privées. Il existe d’autres dispositifs régionaux et européens qui peuvent être valorisés.

Comment passer de l’obligation à l’opportunité ?  

Le dispositif Eco Energie Tertiaire représente une véritable opportunité pour faire le point sur ses consommations énergétiques et réfléchir une stratégie pour réduire son impact environnemental, mais aussi son budget de fonctionnement à travers les consommations énergétiques qui sont souvent considérées comme une fatalité et non comme un axe de travail pour réduire ses charges fixes. 

Leyton vous accompagne dans cette évolution complexe de vos sites à travers la structuration d’une démarche globale et long terme (à l’horizon 2050), l’implication de l’ensemble des parties prenantes (bureaux d’études, propriétaires, locataires et partenaires de la rénovation), la mise en œuvre des opérations qui deviendront incontournables (exemple de la gestion technique des bâtiments GTB pour le décret BACS), la mobilisation de l’ensemble des financements, qui ne seront pas éternels (exemple du coup de pouce CEE chauffage tertiaire) et enfin, la communication à l’aide d’outils reconnus (exemple de l’attestation annuelle délivrée par OPERAT). 

Pour aller plus loin, nous avons organisé un webinar dédié au décret BACS pour bénéficier des conseils pragmatiques de GENERSYS (expert en installation de GTB), des experts en financement de la transition énergétique de Leyton, ainsi que le retour d’expérience de Socomec qui l’a déjà installé ! Une opportunité pour s’appréhender le sujet de mise en conformité et objectifs à court, moyen et long terme, comprendre pourquoi et comment installer une GTB avec un focus sur le financement, quelques retours d’expériences et autres travaux envisageables grâce au CEE.

Conférenciers

Louis Steyert -Responsable Développement chez GENERSYS
Louis Steyert

Responsable Développement chez GENERSYS

Louis Steyert -Responsable Développement chez GENERSYS
Alexis Wagon -Chef de Mission Tertiaire chez Leyton
Alexis Wagon

Chef de Mission Tertiaire chez Leyton

Alexis Wagon -Chef de Mission Tertiaire chez Leyton
Laurent Fuchs-Responsable Maintenance et Travaux Bâtiments chez Socomec
Laurent Fuchs

Responsable Maintenance et Travaux Bâtiments chez Socomec

Laurent Fuchs-Responsable Maintenance et Travaux Bâtiments chez Socomec

Voir le replay

Découvrez plus de Web-séminaires

Voir plus arrow_forward
guide cir 2022 : nouveautés juridiques autour du credit impot recherche

Nouveautés du Guide CIR 2022 du MESRI : comment déclarer serei...

Le Guide du Crédit d’Impôt Recherche(CIR), édité chaque année par le Ministère en charge de la Re...

artisan en chantier - webinar 5ème période des CEE

Webinar 5ème période des CEE et derniers arrêtés publiés : que...

Webinar : les actualités de la 5ème période des CEE et derniers arrêtés publiés

Rénovation des parcs HLM

Webinar rénovation globale des parcs HLM : quelle stratégie de...

Volonté de tendre vers la rénovation globale massifiée, évolutions des modes de financement, inno...

Webinar Rénovation parcs locatifs

Rénovation parcs locatifs (avec VAR HABITAT )

Découvrez avec nos experts Leyton et Var Habitat quelles sont les stratégies à privilégier pour l...