Agir durablement sur les consommations énergétiques : Récupération chaleur fatale.

11-07-2022

Par Yohann LEPODER

Récupération de chaleur fatale – L’énergie thermique produite lors du fonctionnement d’un procédé de production ou de transformation  n’utilise pas en totalité l’énergie apportée. En effet, une partie de la chaleur est rejetée. On l’appelle communément chaleur fatale ou chaleur perdue. Pour autant c’est un abus de langage car cette énergie  peut être récupérée ! C’est seulement si on ne la récupère pas qu’elle est effectivement perdue.

On peut la valoriser via deux méthodes complémentaires :

  • En interne : pour les propres usages de l’entreprise.
  • En externe : pour d’autres entreprises ou via un réseau de chaleur

Schématiquement, l’image ci-dessous représente la répartition de la consommation de chaleur sur un  site industriel :

Figure : Répartition de la consommation de chaleur sur un site industriel ( source ADEME )

Récupération de la chaleur fatale – Qui est concerné?

La récupération de chaleur fatale peut être mise en place sur différents secteurs : industriels, raffineries,  stations d’épuration des eaux usées, sites de productions d’électricité, data centers, hôpitaux, sites  tertiaires…

Différents procédés comme la production de chaleur, de froid, d’électricité peuvent être valorisés  par la cogénération, l’autoconsommation… Récupérer cette chaleur non valorisée permettra une  meilleur optimisation des matières premières d’énergie (moins de consommation), d’avoir un impact environnemental positif (réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre) mais également de manière  induite de valoriser cette action en économies financières.

En effet, plusieurs dispositifs soutiennent la récupération de chaleur fatale: les aides et subventions, les Certificats d’économies d’énergie CEE, mais également via la fiscalité. Chez Leyton, nous accompagnons nos clients sur l’ensemble de ces volets pour qu’ils puissent bénéficier de tous les soutiens existants et avoir un  accompagnement sur mesure à leur projet.

Yohann Lepoder

Consultant Energie & environnement