Post-COP27 : Le Canada et l’action climatique

  • Par Kamalpreet Kaur
    • 08 Dec, 2022
    • read
  • Twitter
  • Linkedin
Post-COP27 header

En novembre, les dirigeants du monde entier se sont réunis en Égypte pour la COP27 afin de relever les défis du changement climatique et de créer une dynamique de progrès pour une action climatique durable. Les nations participantes ont lancé environ 25 nouvelles actions de collaboration pour accélérer la décarbonisation dans cinq domaines principaux : l’électricité, les transports, l’acier, l’hydrogène et l’agriculture.

Le Canada a eu l’occasion de présenter ses engagements et ses plans en matière de climat à la COP27 au cours de la conférence. Il s’agissait notamment de ses efforts pour réduire les émissions par le biais de partenariats multilatéraux, de la transition vers une énergie propre, d’un engagement constructif sur les pertes et dommages, et du financement du climat pour les pays vulnérables qui sont au bord de la crise climatique

En 2021, le Canada a annoncé qu’il s’engageait à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 40 à 45 % par rapport aux niveaux de 2005 d’ici 2030 et à atteindre un niveau net zéro d’ici 2050. Ces engagements nécessitent un plan d’action complet impliquant diverses parties prenantes, notamment les gouvernements, les entreprises, les sociétés et les communautés, qui doivent collaborer à une action intégrée. Au début de cette année, le pays a établi un plan de réduction des émissions pour 2030 afin de fournir une feuille de route concrète pour atteindre ses objectifs. Ce plan prévoit de nouveaux investissements à hauteur de 9,1 milliards de dollars et décrit une voie à suivre, secteur par secteur, pour que le Canada atteigne son objectif de réduction des émissions. De plus, le PGI et le budget 2022 ont annoncé la création d’un nouveau Fonds de croissance du Canada (FCC) de 15 milliards de dollars pour investir dans des engagements liés au climat. Voici quelques-uns des principaux points saillants de ces plans et engagements connexes :

Captage, utilisation et stockage du carbone (CCUS)

  • Le gouvernement a annoncé un investissement de 319 millions de dollars sur sept ans dans la recherche, le développement et les démonstrations pour faire progresser les technologies CCUS. Le crédit d’impôt à l’investissement pour les projets CCUS a pour objectif de réduire les émissions d’au moins 15 mégatonnes de CO2 par an.

Crédits d’impôt pour les énergies propres et renouvelables

  • Plan pour accélérer les crédits pour l’électricité verte, le stockage d’énergie, l’hydrogène propre et les pompes à chaleur. Jusqu’à 30 % de crédits d’impôt remboursables sont disponibles pour passer de l’énergie fossile aux sources renouvelables.
  • Le gouvernement a le projet d’accroître les possibilités d’investissement dans les énergies propres et de tirer parti de l’abondance des ressources naturelles du Canada.

Plafonnement des émissions de gaz et de pétrole

  • Le Canada s’efforce de fournir un plan volontariste pour limiter le plafonnement des émissions dans le secteur pétrolier et gazier. De nouvelles politiques faciliteront le développement et le déploiement de nouvelles technologies dans ce secteur.

Transports et bâtiments durables

  • Les émissions provenant du transport représentaient environ 25 % du total des GES du Canada. Le plan d’action vise à favoriser des modes de transport en commun plus propres et à rendre les véhicules à émission zéro (ZEV) plus abordables et plus accessibles.
  • La planification de l’élaboration d’une stratégie canadienne des bâtiments écologiques pour concevoir/construire des bâtiments à haut rendement énergétique est en cours. L’allocation d’un financement suffisant dans ce secteur pour atteindre l’objectif de décarbonisation des bâtiments est également attendue.

Déchets et économie circulaire

  • Dans le secteur des déchets, le plan propose de renouveler les politiques et les investissements visant à réduire les émissions liées aux déchets, en ciblant principalement les déchets plastiques et les émissions de méthane provenant des déchets biodégradables. L’une des principales initiatives consiste à lancer le Food Waste Reduction Challenge, doté de 20 millions de dollars, afin d’encourager le développement et de proposer des solutions innovantes pour réduire les déchets alimentaires tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

Pour que les plans susmentionnés soient mis en œuvre efficacement, il est nécessaire de reconnaître l’urgence d’accélérer ces efforts par le biais d’actions spécifiques et de partenariats. L’existence de plans de mise en œuvre concrets pour atteindre les objectifs offrira également de nombreuses opportunités aux parties prenantes de tous les secteurs pour une économie durable.

Sources :

Author

Kamalpreet
Kamalpreet Kaur

Innovation Funding Consultant

Découvrir nos derniers articles

Voir plus arrow_forward
ecoperformance

Connaître vos subventions – Épisode 11: Programme ÉcoPe...

Laissez notre expert répondre à toutes vos questions sur le programme ÉcoPerformance et comment v...

Environmental impacts of crypto

La mine de crypto-monnaies : L’impact sur l’enviro...

La mine de crypto-monnaies crée un stress environnemental. Le minage de crypto-monnaies a des rép...

Can Artificial Intelligence achieve sentience

L’IA peut-elle développer une forme de sensibilité?

Dans ce nouvel article, notre expert explique comment l'intelligence artificielle peut réussir à ...

AI industry article header

L’industrie de l’IA et son impact sur notre société

Qu'elle nous apporte un confort dans notre quotidien ou qu'elle aide les entreprises dans leur st...