L'Ocean Fifty Leyton mis à l'eau à Lorient avec un safran central et un nouveau mât

09-02-2022

À retenir

L’Ocean Fifty Leyton mis à l’eau à Lorient avec un safran central et un nouveau mât

Après deux mois de chantier, Sam Goodchild et son équipe ont mis à l’eau leur Ocean Fifty Leyton hier après-midi à Lorient. Le Leyton Sailing Team remettra son titre en jeu sur la deuxième saison du Pro Sailing Tour au printemps puis Sam s’alignera en solitaire au départ de la Route du Rhum en novembre, l’enjeu majeur de la saison.

Le chantier d’hiver nous a permis d’optimiser le bateau avec deux modifications principales” explique le marin. “L’ajout d’un safran central, qui n’existait pas, va permettre de gagner en contrôle sur le bateau notamment dans la mer formée, un élément important pour la navigation en solitaire. Nous avons également équipé le bateau d’un mât neuf. L’ancien mât sera utilisé en cas d’avarie. Il y a toujours un risque avec ces bateaux de chavirer ou de démâter, nous l’avons vu l’année dernière. Nous ne voulions pas risquer de voir la saison s’arrêter prématurément.

La semaine prochaine, le team Leyton partira au Portugal pour que Sam puisse s’entraîner en solitaire avant le début de la saison sportive, en avril.


”Nous allons enchaîner après cette mise à l’eau par deux mois de préparation en faux solitaire (un ou deux équipiers seront à bord avec Sam pour s’assurer de la sécurité du bateau et du marin) en vue de la Route du Rhum qui est l’événement majeur de la saison après le Pro Sailing Tour” continue le skipper de Leyton.
La seule façon d’apprendre la gestion d’un bateau en solitaire, c’est d’aller s’entraîner seul pour faire les manoeuvres soi-même et se rendre compte des points à améliorer. Mais les navigations en équipage vont permettre de s’enrichir des expériences de chacun des équipiers qui vont venir à bord. Cela va aussi participer à être performant pour la Route du Rhum.”

Sam Goodchild

Skipper de l’Ocean Fifty Leyton

La performance durable

L’équipe analyse actuellement les données des panneaux solaires qui avaient été installés sur le mât de Leyton lors de la Transat Jacques Vabre par lentreprise Héole. Pour cette nouvelle saison, les emplacements de ces panneaux souples seront optimisés afin d’améliorer encore leur rendement qui avait déjà donné pleine satisfaction à Sam et Aymeric Chappellier lors de la transatlantique. L’ambition de la start-up bretonne est de concevoir des voiles solaires afin de transformer la lumière en électricité propre.

Le programme lancé avec Magenta Project en 2021 pour permettre à des navigatrices de découvrir la course au large en multicoque sera également renouvelé cette année, lors de convoyages notamment. Les modalités seront annoncées prochainement. Pour rappel, 13 femmes avaient pu embarquer et partager l’expérience de Sam et du Leyton Sailing Team sur la saison 2021, certaines ayant déjà, grâce à cette expérience, rejoint des équipages du circuit!

PROGRAMME 2022

1000 milles des Sables: 9 au 12 avril aux Sables d’Olonne

Pro Sailing Tour: dates à venir

Drheam Cup: 13 au 23 juillet à Cherbourg

Route du Rhum – Destination Guadeloupe: départ le 6 novembre de Saint-Malo

Vous souhaitez en savoir plus sur le Leyton Sailing Team?

Découvrir le projet