L’industrie de l’IA et son impact sur notre société

  • Par Sirena Baudin
    • 10 Jan, 2023
    • read
  • Twitter
  • Linkedin
AI industry article header

L’industrie de l’intelligence artificielle (IA) a définitivement influencé notre société et notre mode de vie. IBM nous donne une définition claire de l’IA : “la science et l’ingénierie de la fabrication de machines intelligentes, en particulier de programmes informatiques intelligents“. En termes simples, ces machines apprendront des niveaux d’intelligence semblables à ceux des humains. Mais l’intelligence artificielle ne se limite pas à cela ; l’industrie de l’IA couvre un vaste territoire en matière de technologie avancée. L’apprentissage automatique et les programmes peuvent permettre de faire de multiples choses, combinés aux données, aux analyses et à l’automatisation. Les entreprises peuvent améliorer constamment leur chaîne d’approvisionnement et proposer des solutions plus complexes dans des délais qui auraient probablement été difficiles à atteindre avec des ressources humaines.

Mais l’IA est également présente dans notre vie quotidienne : dans des applications, des sites web, dans nos voitures, à la maison, etc. Mais son efficacité tend à être limitée aux tâches qui lui sont assignées.
Nous pouvons constater que l’IA peut être une ressource puissante si elle est poussée à se développer, mais même avec des tâches limitées, elle peut offrir une plus grande efficacité à ses utilisateurs.

L’IA prend de l’importance dans le domaine des technologies et des sciences. Comme nous l’avons mentionné précédemment, la reproduction de l’intelligence humaine a été un enjeu majeur dans ce secteur. Le souhait des humains de pouvoir produire une machine ou un programme capable d’être aussi performant, voire plus, que le cerveau humain est un fantasme depuis longtemps. Pour l’instant, nous avons toujours besoin d’une coopération entre l’homme et la machine, même avec les IA les plus avancées que nous connaissons.

Le Canada est l’un des chefs de file de l’industrie de l’IA, notamment en ce qui concerne son bassin de talents, son centre de recherche et son importante contribution à l’innovation. Le défi est maintenant de continuer à cultiver ses forces, telles qu’un solide écosystème de recherche et d’innovation, et un grand soutien aux entreprises d’IA. En 2017, la stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle a été lancée pour soutenir la R&D dans le secteur de l’IA et développer le vivier de talents.
Les trois plus grands instituts de recherche en IA du Canada sont le MILA à Montréal, l’Amii à Edmonton et le Vector Institute à Toronto. Ces instituts fournissent suffisamment de fonds pour soutenir la croissance du secteur de l’IA.

Le gouvernement du Québec soutient la recherche en IA et a investi 80 millions de dollars ces dernières années pour renforcer le rôle du MILA dans la croissance du secteur de l’IA au Québec. L’Université McGill et l’Université de Montréal ont reçu 84 millions et 93,5 millions de dollars du Fonds d’excellence en recherche Le Canada d’abord. Google a également investi 4,5 millions de dollars au MILA pour la recherche.

Montréal est un pôle majeur pour la recherche et le développement de l’IA, en raison de sa concentration d’expertise. Il y a plus de 250 chercheurs et doctorants. On peut citer par exemple le professeur Yoshua Bengio qui dirige le MILA (Learning Algorithms). En termes d’entreprises, de grands noms investissent également dans la ville, notamment DeepMind, Facebook, Google, Microsoft, Samsung et Thales. Toutes ces entreprises permettent un grand environnement compétitif et la stimulation de l’innovation, mais aussi la création d’emplois dans la région, par exemple 200 personnes étaient employées chez Microsoft Research en 2017 dans la recherche et l’ingénierie. Le vivier de talents au Canada est réputé pour être une main-d’œuvre hautement qualifiée et se classe parmi les 20 premières villes d’Amérique du Nord pour ses talents technologiques. Si Montréal est célèbre pour son pôle de recherche, Toronto possède la plus forte concentration de start-ups d’IA au monde. Montréal a également accueilli pendant 3 ans un sommet nord-américain sur l’IA.

Le Canada veut aider les entreprises à développer des stratégies qui peuvent optimiser la mise en service des produits sur le marché. Ces entreprises sont convaincues que l’IA peut être utilisée à différentes étapes de la production, et dans la routine globale pour des résultats plus rapides et une meilleure automatisation. Mais ces entreprises auront besoin de soutien pour y parvenir. C’est pourquoi l’agence fédérale d’intelligence artificielle Scale AI a annoncé le programme Supply AI, qui pourrait, entre autres, garantir l’exposition des entreprises à de nouveaux investisseurs potentiels. Supply AI est un programme en partenariat avec Scale AI pour soutenir l’accélération des entreprises à fort potentiel qui travaille sur l’IA et la chaîne d’approvisionnement intelligente. L’organisation MaRS (une rampe de lancement pour les start-ups scientifiques et technologiques) accueille le programme.

AI industry article
Autonomous car

En 2019, les entreprises d’IA au Canada ont également reçu environ 650 millions USD en capital-risque, un symbole de la conviction des investisseurs que l’avenir de l’industrie de l’IA au Canada est prometteur.

Mais l’IA a des limites qui doivent être discutées en tant que telles. Même si les algorithmes sont complexes et tendent à imiter le cerveau humain, ils dépendent encore beaucoup de la surveillance humaine pour s’assurer qu’ils fonctionnent efficacement. L’IA est limitée à des tâches préprogrammées qui ne laissent pas de place à la prise de décision. Bien que de grands progrès aient été réalisés dans ce domaine, nous n’en sommes encore qu’aux premiers stades. C’est pourquoi il n’existe pas de notion particulière de vie privée et de sécurité, ce qui pourrait entraîner des problèmes éthiques. Dans certaines circonstances, cela peut même être dangereux pour les humains. Un exemple parlant est celui de la voiture autonome. Les avancées technologiques voudraient développer des voitures autonomes qui ne dépendraient plus des humains mais d’une IA permettant un contrôle total du véhicule. Bien que ces technologies semblent prometteuses, une erreur de programme ou de paramétrage pourrait avoir de graves répercussions sur les utilisateurs. Les limites de la sécurité nous font alors nous demander si bien que ces modèles de données soient truqués pour les améliorer, la marge d’erreur pourrait avoir de graves répercussions sur l’humain.

Si l’IA a encore de beaux jours devant elle au Canada, il est important pour les entreprises d’IA de rester agiles et de continuer à innover. Avec des financements publics et privés, un centre de recherche de renommée mondiale et un large vivier de talents technologiques, toutes les clés sont en main pour maintenir son écosystème IA de classe mondiale. Même si l’IA doit relever de grands défis dans sa capacité à être totalement autonome et sûre pour les humains, la recherche perpétuelle dans ce domaine laisse la possibilité de nombreuses améliorations et de technologies révolutionnaires prometteuses liées à l’IA qui auront certainement un impact positif sur de nombreuses industries. 

Author

Sirena Baudin
Sirena Baudin

Marketing executive

Découvrir nos derniers articles

Voir plus arrow_forward
Urbanization & Smart cities

Urbanisation et émergence des villes intelligentes

Les taux élevés et rapides d'urbanisation offrent la possibilité de développer des villes intelli...

ecoperformance

Connaître vos subventions – Épisode 11: Programme ÉcoPe...

Laissez notre expert répondre à toutes vos questions sur le programme ÉcoPerformance et comment v...

Environmental impacts of crypto

La mine de crypto-monnaies : L’impact sur l’enviro...

La mine de crypto-monnaies crée un stress environnemental. Le minage de crypto-monnaies a des rép...

Can Artificial Intelligence achieve sentience

L’IA peut-elle développer une forme de sensibilité?

Dans ce nouvel article, notre expert explique comment l'intelligence artificielle peut réussir à ...